Book #96 : Cortex de Ann Scott


Édition : Stock
Genre : contemporain
320 pages
Publication : 2017
19.50 €
×××


« Je voudrais ressentir autre chose que toutes les variations possibles du chagrin. » (p. 261)

Synopsis
Los Angeles, cérémonie des Oscars. Une explosion retentit dans la salle où se déroule la cérémonie et où toutes les plus grandes stars du cinéma sont réunies.  Angie, réalisatrice française venue signer son premier contrat pour un long-métrage, Russ et Burt se croisent, apprennent à se connaître et se demandent de quoi sera fait l’avenir, le leur et celui du cinéma hollywoodien….

Mon avis
Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Stock pour l’envoi de ce roman. J’ai beaucoup apprécier cette lecture ainsi que la découverte de cette auteure !
Cortex nous parle de ce qui nous entoure aujourd’hui : la mort, les attentats, les dérives des réseaux sociaux… De tout ce qui va “mal” dans le monde actuel tout en ayant cette petite touche d’espoir, qui malgré tout nous donne envie d’avancer.
L’histoire suit trois personnages  Angie, une jeune réalisatrice française fraîchement débarquée à Los Angeles pour signer un gros contrat avec un producteur américain et qui retrouve son amour de jeunesse complètement par hasard ; Russ, un producteur bientôt à la retraite dont la femme s’est suicidé quelques semaines plus tôt ; ainsi que Burt, un humoriste qui poste ses sketches sur Twitter. Tous trois se retrouvent touchés de près ou de loin par la tragédie qui s’est déroulée pendant les Oscars : une explosion qui fait des centaines de morts et de blessés. C’est l’industrie du cinéma qui est visée dans ce roman, peut-on imaginer un futur sans Meryl Streep, ni Al Pacino ni Leonardi DiCaprio ? Mais plus que cette question, l’auteure se pose celle des dérives du monde actuel avec les réseaux sociaux en ligne de mire. En effet, dans un monde où la course aux likes est devenue presque une norme, sommes-nous prêts à tout pour avoir cette reconnaissance, prêt à faire l’impensable ?
Les personnages sont extrêmement bien construits, avec une vraie profondeur, des personnalités bien distinctes les unes des autres avec des attentes, des questionnements qui leur sont propres. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Russ, profondément gentil, protecteur, malgré ce qui s’est passé dans sa vie (la perte de sa femme), il accueille Angie sous son toit comme s’il la connaissait depuis toujours. Et cette relation entre les deux personnages est tellement touchante, même si j’ai trouvé le personnage d’Angie un peu trop centré sur lui-même et agaçante dans le sens où elle laisse tomber un peu trop facilement (même si cela est compréhensible après ce qui lui est arrivé) (j’avais envie de lui dire de se bouger les fesses et d’aller voir Russ, d’être là pour lui comme il l’a été pour elle, plutôt que de se dire « Oh mince il ne répond pas au téléphone »…).
Quant à l’écriture, elle est fine, fluide, très agréable à lire (je n’ai pas vu les 300 pages défiler). L’histoire est prenante, touchante, pleine d’émotions. L’auteure nous incite vraiment à nous poser les bonnes questions, à nous remettre en question aussi. J’ai vraiment bien accroché à son style, et cela me donne envie d’aller découvrir ses autres livres.

En conclusion, c’est un très beau roman, vrai, juste. L’écriture est fine, incisive ; les personnages sont très bien construits et l’histoire vraiment intéressante. Je vous conseille donc cette lecture qui, bien que triste, parle avec justesse de ce qui nous entoure en ce moment. Et vous, l’avez-vous lu ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Bonne lecture et à bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s