Book #93 : Passenger d’Alexandra Bracken


Édition : Milan
Genre : roman jeunesse
480 pages
Publication : 2017
17.90 €


«»
(p.)

Synopsis
New York en 2016, Londres en 1940, ou encore Paris en 1880. Etta, qui a rencontré Nicholas de façon tout à fait fortuite, est forcée de partir à la découverte des couloirs du temps pour retrouver un objet perdu… Réussira-t-elle à le rapporter à temps ?

Mon avis
J’ai reçu ce roman dans ma box Mille et un livres du mois de mars !
Bon, tout d’abord, l’objet livre est magnifique ! La couverture est superbe et la calligraphie du titre sublime… Bref ! Ce livre est super beau (ravie que les éditions Milan ait conservé la couverture d’origine) L’histoire est vraiment belle et intéressante. Le thème du voyage dans le temps est très bien traité par l’auteure qui ne laisse rien au hasard. Tout est dans le détail, par exemple les personnage ne peuvent pas faire n’importe quoi et se croiser eux-mêmes. Elle n’abuse pas du thème et rien ne part en cacahuète, et pour cela je félicite l’auteure qui n’est pas aller dans la facilité. Néanmoins, même si j’ai absolument adoré le traitement de ce thème, j’ai un peu moins apprécié cette romance entre Etta et Nicholas. Je ne vois pas trop d’intérêt à avoir fait évoluer leur relation dans ce sens là. Ils auraient très bien pu rester amis, mais maintenant on nous met de l’amour partout et à toutes les sauce… Et ça, ça me plait moins ! Cette romance prend vraiment trop de place, et au final il n’y a que très peu d’action. De plus, on n’en apprend pas beaucoup sur le processus des voyages dans le temps et puis il y a trop de descriptions sur ce que les personnages ressentent l’un pour l’autre et pas assez su les décors et les époques qu’ils traversent.
Concernant les personnages, celui de la mère est vraiment froid, distant (aucun réel sentiment pour sa fille, elle est prête à la sacrifier au nom de la sauvegarde de la chronologie, tout était calculé depuis le début : Etta ne devait rien savoir, et partir à l’aveuglette, pour sauver la chronologie tout en essayant de ne pas mourir à chaque voyage). Etta, de son nom Henrietta Spencer, est vraiment la « Passagère » du roman, elle ne prend aucun décision, ne décide pas de sa propre vie, même si elle en a l’impression. Quant à Nicholas Carter, il est vraiment condescendant et fourbe (si Etta lui ment, c’est pour la bonne cause, pour le bien commun, elle sait que donner l’astrolabe à Boisdefer serait une très mauvaise idée alors que Nicholas lui ment pour sa richesse personnelle). Il ne veut pas diriger Etta parce qu’il se pense inférieur (question de l’esclavage en fond) mais il veut tout de même qu’elle aille dans le même sens que lui. Bref, lui je ne l’aime pas du tout, du tout, du tout ! Malgré ses faiblesses, j’ai tout de même apprécié Etta pour sa fraîcheur, sa naïveté, et son côté « Princesse moderne – Je suis en danger mais j’ai pas besoin qu’on me protège » !
L’écriture est très agréable, légère. Je n’ai pas vu les 480 pages passées ! Malgré quelques longueurs, j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Et puis cette fin, ouverte, me donne très envie de lire la suite (du coup j’hésite à m’acheter la suite en VO… pour la lire rapidement ^^ ! Que feriez-vous à ma place ?! ).

En conclusion
, j’ai beaucoup aimé cette histoire, elle est très agréable à lire. Le thème du voyage dans le temps est très bien traité et très intéressant. Vraiment hâte de lire la suite pour connaître les autres aventures qui attendent Etta et Nicholas dans les couloirs du temps ! Et vous, l’avez-vous lu ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Bonne lecture et à bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s