Book #90 : Le monde de Charlie de Stephen Chbosky


Titre original : The Perks of being a Wallflower
Édition : Le Livre de Poche Jeunesse
Traduction : Blandine Longre
Genre : littérature de jeunesse
256 pages
Publication : 2015
5.90 €
Coup de cœur ♥


« Mais même si on ne peut pas choisir d’où on vient, à partir de là, on peut quand même choisir où on veut aller. On peut faire des choses. Et essayer de se sentir bien quand on les fait. »
(p. 249)

Synopsis
1991-1992. Charlie est un lycéen considéré comme « pas raccord » aux yeux des autres élèves, trop sensible, solitaire, imprévisible, presque anormal. Il est renfermé sur lui-même et ses pensées jusqu’au jour où il rencontre Sam et Patrick qui vont lui faire découvrir un tout autre monde.

Mon avis
L’histoire est absolument géniale, un énorme coup de cœur pour ce roman. L’auteur nous parle de sujets tabous (alcool, drogue, sexe, viol) tout en restant, comment dire, sensible, délicat, juste et de façon très intéressante. Il ne cherche pas le vulgaire, le cliché, il tente simplement de retranscrire les émotions par lesquelles passent les adolescents lorsqu’ils sont confrontés à ce genre de choses.
C’est l’histoire de Charlie, qui se retrouve seul, sans ami, après le suicide de son meilleur ami, Michael. Il est timide, renfermé sur lui-même et n’ose pas trop s’exprimer sur ce qu’il ressent, il préfère le garder pour lui. La veille de son premier jour de lycée, il se met alors à écrire des lettres à une personne dont on ne connaîtra pas le nom et qui sait « ce que vivre veut dire » (p. 12). Il lui raconte ses journées, ses doutes, ses peurs, mais aussi la rencontre avec ses nouveaux amis, des élèves de Terminale, Sam et Patrick, qui vont l’initier à un monde qu’il ne connaissait pas, celui de la fête, de l’alcool et du sexe (certains termes sont tout de même assez crus 😉 ! Je pense qu’à 14 ans, tout les jeunes ne sont pas assez matures pour réellement comprendre le réel enjeu du roman). Charlie va, auprès d’eux, connaître ses premières peines de cœur, sa première cuite, son premier trip… Il va apprendre ce que vivre veut dire, il va être heureux, triste, rire, pleurer, il va faire des choix aussi, bons ou mauvais, faire des erreurs qui lui permettront d’être une autre personne à la fin, une meilleure personne malgré ses erreurs. Charlie n’est pas comme les autres, et nous apprendrons à la fin pourquoi il est ainsi, ce qui explique en partie son comportement (sa tante Helen abusait de lui lorsqu’il était petit et qu’elle le gardait. Elle reproduisait ce qu’elle avait subi elle-même dans sa jeunesse).
Les personnages sont vraiment très touchants, attachants. Nous apprenons au fil de la lecture qu’aucun n’a été épargné par la vie. L’auteur a su leur donner une vraie profondeur. Pas de cliché, pas d’emphase, tout est maîtrisé et juste. Charlie, quelque soit son vrai prénom, est la représentation parfaire de l’ado un peu mal dans sa peau, pas très sociable, mais qui se libère complètement une fois que quelqu’un croit en lui et est là pour l’épauler. Sam, sous ses apparences de jolie fille, cache un lourd et sombre secret. De même que Patrick, qui sous ses airs enjoués, vit très mal sa situation. Ces trois personnages ont su m’émouvoir, me faire rire. Beaucoup d’émotions dans ce roman.
Quant à l’écriture, elle peut paraître très simple, sans réel effort de style mais c’est ce qui fait vraiment toute la différence ! Tout est dans l’émotion, le ressenti. Charlie partage tout avec quelqu’un qu’il ne connaît pas par le biais de lettres, mais cette personne ne peut pas lui répondre. Existe-t-elle vraiment ? Ne serait-ce pas en réalité une sorte de journal intime que Charlie tient ? Quoi qu’il en soit, cette personne et nous, lecteur, ne formons plus qu’un : Charlie nous écrit mais nous ne pouvons pas lui répondre, même si nous aurions pas mal de choses à lui dire (déjà, qu’il arrête de fumer !) ! Un réel partage commence alors entre le personnage et le lecteur, je me suis vraiment sentie proche de Charlie.

En conclusion
, ce roman est vraiment intéressant tant par le fond (thèmes tabous, sensibles) que par la forme (dialogue, dans un seule sens, entre le personnage et le lecteur). L’auteur, par le biais de ce personnage quelque peu atypique, nous montre que l’amitié, l’amour et la communication peuvent tout changer, il faut croire en soi, ne pas laisser les autres nous blesser. J’ai adoré l’histoire et les personnages sont extrêmement touchants. Je vous le conseille vraiment si vous ne l’avez jamais lu. Et vous, l’avez-vous lu ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Bonne lecture et à bientôt !
S.

 

Publicités

6 réflexions sur “Book #90 : Le monde de Charlie de Stephen Chbosky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s