Book #61 : Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants de J.K. Rowling


Édition : Pottermore
Genre : Nouvelles
66 pages
Publication : 2016
2.99 € (uniquement au format ebook)


« L’intérêt particulier pour tout ce qui est mielleux se présente souvent chez les personnes peu charitables qui manquent de véritable chaleur humaine. » (18%)

Synopsis
Pottermore nous présente 5 autres nouvelles inédites, le portrait de trois personnages de la saga , d’un esprit frappeur et une liste complète de tous les ministres de la Magie.
J.K. Rowling nous présente, de façon plus ou moins complète, Dolores Ombrage, Horace Slughorn ou encore Quirinus Quirrell et Peeves.

Mon avis
J’ai lu ce recueil de nouvelles en lecture commune avec Delphine 🙂 Merci à elle de me l’avoir proposée, ce qui m’a poussé à les lire (parce que sinon ils auraient attendu un bon bout de temps au chaud dans ma liseuse) !
Bon, contrairement au premier tome, Héroïsme, Tribulations et Passe-temps dangereux, je n’ai pas vraiment accroché avec celui-là. La faute à Ombrage !! Non je plaisante 😉 ! La faute plutôt au fait que l’auteure ne va pas au bout de son « projet », nous montrer l’envers du décor. Et c’est bien dommage… Je m’explique.
Le portrait d’Ombrage, le pire des personnages de la saga à mon avis, est assez fourni mais il manque quelques petits trucs. On en apprend un peu plus sur son enfance, ses parents ce qui nous permet de comprendre pourquoi ça a à mal tourné dans sa tête et pourquoi elle se dit « Tiens et si je faisais souffrir tout le monde ?! C’est tellement marrant ! Oooh et les chatons sur des assiettes c’est trop mignon ! » Bon après j’ai l’impression que son personnage n’a pas vraiment confiance en elle avant de réussir à berner le Ministre de la magie, elle maltraite les autres car elle a été « maltraitée » pendant son enfance à cause de sa lignée non pure : elle veut que les autres l’aime (même si c’est un bien grand mot…) pour ce qu’elle représente et non pour ce qu’elle est au fond… Tout  n’est qu’apparence avec elle, les mignons petits chatons et le rose en évidence, la violence malsaine bien cachée. Il manque donc juste 2-3 pages sur sa scolarité à Poudlard et quelques lignes vraiment centrées sur le personnages et non pas sur ce qu’il a fait. Le commentaire que fait ensuite l’auteure est intéressant et nous permet de savoir d’où lui vient cette idée de personnage adorant les fanfreluches et autres choses roses enfantines. Elle nous dit aussi qu' »un goût prononcé pour tout ce qui est mignard va souvent de pair avec une attitude peu charitable envers son prochain » → je suis fan des chatons, des écureuils (ceux de Londres qui viennent sur vous pour manger des cacahuètes, je fond devant *.*) et de plein d’autres petites choses (sauf le rose, j’aime pas trop le rose… J’ai bien un ou deux t-shirts rose, mais c’est tout je crois…). Donc en gros je suis personne froide et étroite d’esprit ?! Thanks J.K. … 😦 ! Bref… passons à Slughorn qui, à mon avis, a un portrait plus détaillé que celui d’Ombrage. Rowling nous parle donc de son enfance, de sa carrière d’enseignant, de ses rapports avec Voldemort, etc. J’ai donc pu en apprendre beaucoup sur ce personnage plutôt discret et secret dans les livres, en revanche le commentaire que nous fait Rowling est assez pauvre en détails même si le travail sur ses prénoms et nom est très recherché. La liste de tous les ministres de la Magie est sympa, mais bon, ça reste une liste hein ! Et puis la partie sur Quirrell est tellement petite… Elle ne fait que 2-3 pages en tout avec le mini commentaire de quelques lignes de l’auteure… Se moque-t-elle de nous ?! J’en ai l’impression ! Tout ce qu’elle nous « dévoile » ici, on le devine très bien dans le premier livre de la saga. Nous n’en saurons donc pas plus sur ce personnage très énigmatique. Quant à Peeves, elle ne nous parle que de « poltergeists »… Ce qui revient à nous parler d’esprits frappeurs et non de Peeves ! On ne sais donc rien de plus sur lui non plus… Grrr !
Vous l’aurez compris, sauf pour Slughorn et quelques points concernant Ombrage, ce recueil de nouvelles ne nous apprend pas grand chose, et me donne l’impression que j’ai perdu mon temps en le lisant. De plus, il est assez plat et fade au niveau de l’écriture, aucune magie ne s’en échappe, je ne reconnais pas la « patte » Rowling. Nous sommes donc loin ,très loin de l’univers de Harry Potter et du château de Poudlard, ce qui est assez frustrant.

Et si on apprenait un nouveau sortilège ? Ça vous dit ?
Je suis sûre que celui-là, Delphine le connaît par cœur !
https://media.giphy.com/media/BJmTtZL4hova8/giphy.gif
∗*∗*∗*Publicatum chronica ∗*∗*∗
(cliquez et voyons ensemble le résultat 😉 )

En conclusion, ce second recueil de nouvelles n’apporte pas grand chose par rapport aux 7 tomes de la saga. J’aurai voulu que J.K. Rowling aille vraiment au bout des choses, et comme me l’a dit Delphine, il manque vraiment plusieurs pages à chaque « histoire », pour qu’elles soient vraiment complètes et attrayantes. Je suis extrêmement déçue, moi qui espérais en apprendre plus sur les personnages et le processus d’écriture qui se cache derrière ma saga préférée et bien c’est raté (impression que l’on nous prend un peu pour des vaches à lait, nous qui nous pressons d’acheter tout ce qui est en rapport avec HP, n’est pas Delphine ?!). Et vous, si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ??

Bonne lecture (enfin… tout est relatif, peut-être allez vous aimé) et à bientôt !

Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs Enquiquinants par [Rowling, J.K.]

 

Publicités

4 réflexions sur “Book #61 : Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs enquiquinants de J.K. Rowling

  1. « impression que l’on nous prend un peu pour des vaches à lait, nous qui nous pressons d’acheter tout ce qui est en rapport avec HP »
    Mais pour quelle ronchon tentes-tu de me faire passer ? 😉
    En même temps, il y a des univers comme ça, on les aime, on leur donne tout, quoiqu’ils nous proposent. On est comme ça !

    Aimé par 1 personne

    • Eh oui !! Mais nous sommes des gens bien ! On achète tout ce qui est en rapport avec cet univers tellement intéressant, cool, complet, … trop bien quoi ! On est même prêt à ne manger que des patates pour faire des économies et acheter toujours plus d’objets Harry Potter !
      Et oui je suis ronchon pour ce petit ebook (même s’il ne coûte pas cher du tout) parce que c’est quand même abusé ce qu’on nous propose dedans !
      C’était la minute « PAS CONTENE » de Book & Tea ! <3<3<3<3

      J'aime

    • Je n’ai pas encore lu HP et l’enfant maudit (mais on me l’a offert en VO), donc je ne peux pas me prononcer pour celui-là. En revanche, pour les 3 autres c’est un peu mon sentiment hélas… Tout le monde sait maintenant que le nom « Rowling » suffit pour vendre quelque chose à des milliers (millions ?) d’exemplaires, même si ce n’est pas elle qui écrit le livre !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s