Rencontre/Dédicace avec Gaël Faye

 


Hello !
Tout à commencer le lundi 26 septembre lorsque que l’on m’a invitée à participer à la rencontre presse/blogueurs avec Gaël Faye au Cultura de Bègles le jeudi 29 septembre à partir de 17h (Merciiii beaucoup beaucoup à Lisa Wyler pour cette opportunité et cette grande chance ♥♥♥♥♥). J’ai bien sûr accepté en me disant que malgré le fait de ne pas avoir encore lu le roman, cette discussion me permettrait d’en apprendre plus sur l’auteur ainsi que sur la conception du roman, son écriture.
Ne pouvant pas débarquer comme un cheveu sur la soupe non plus, j’ai foncé à la biblio pour emprunter le roman Petit pays et commencer à le lire dès lundi soir. Bon je n’ai pas été non plus super productive car entre lundi soir et jeudi 17h, je n’ai lu que… 6 chapitres, soit une cinquantaine de pages (shame on me…) !
Bref, le Grand Jour est arrivé, l’heure de rendez-vous étant 17h, j’ai prévu d’y arrivé u peu plus tôt afin de ne pas être en retard. J’ai donc eu le temps de faire un petit tour de repérage livresque dans la librairie (et j’ai bien fait parce que j’y ai vu un magnifique livre qui atterrira, je l’espère, sur mes étagères ! Mais là, on dévie de notre sujet, bref…) avant de me diriger vers l’endroit où avait lieu la rencontre.

La rencontre devait avoir lieu de 17h à 17h30, je me suis dit que ça risquait d’être un peu court pour pouvoir poser toutes les questions que l’on pourrait avoir. Mais finalement, et pour notre plus grand plaisir, la rencontre a duré un peu plus de temps ;). La dédicace a donc commencé non pas à 17h30 mais plutôt à 18h environ 😀 eh ouiiiii 1h d’échange avec l’auteur de Petit pays, Gaël Faye !!
∝ Concernant cette entrevue (enfiiiiin), l’auteur nous a parlé de l’écriture de son roman, de comment il en est arrivé à choisir certaines choses plutôt que d’autres… Un petit parallèle peut notamment être fait entre la musique, son premier amour, et la littérature, car oui Gaël Faye est un artiste qui a plusieurs facettes. En effet, même s’il a parfois écouté de la musique pendant l’écriture de son roman, l’écriture littéraire possède d’après lui une « autre musicalité », même si l’écriture des lettres peut, elle, être comparée à l’écriture de chansons. En passant d’un art à l’autre, de la musique à la littérature, Gaël Faye voulait « explorer une autre manière de faire », une autre manière d’écrire, un autre moyen de faire passer des émotions, des messages.
Concernant plus précisément l’intrigue du roman, une intersection avec ses propres origines peut être rencontrée mais il n’y a pas que cela. C’est une histoire ancrée dans le réel et toute la souffrance qu’elle impose que l’auteur souhaite partager. La littérature, la lecture, dans le roman, sont comme « une bouée de sauvetage », « une porte de sortie » pour l’enfant qu’est Gabriel. De plus, l’auteur nous a dit avoir fait extrêmement attention au temps du récit lorsqu’il écrivait pour ne pas passer d’un temps à un autre et créer ainsi une incohérence. Il nous a aussi avoué qu’il ne voulait pas utiliser le « je » au début de son processus d’écriture, afin que son roman ne soit pas vu comme un récit de vie, mais ce « je » narratif s’est imposé à lui au fil de la création, c’est le même « je » que celui qu’il utilise dans ses chansons. Ce n’est pas un « je » qui renvoie à l’auteur mais un « je » fictif, narratif, peut-être pour que l’histoire de ce jeune personnage touche plus facilement le lecteur, qu’il s’identifie à lui.
J’avoue ne pas avoir posé de questions car les autres participants ont été plus rapides (et suuurtout moins timides) que moi 🙂 ou bien l’auteur y répondait en allant plus loin que la question posée ;).
Encore un grand merci à Lisa Wyler pour son invitation, à Cultura, aux éditions Grasset pour avoir rendu cette rencontre possible et bien sûr à Gaël Faye pour cette discussion très instructive ! ♥

Nous avons donc passé un moment privilégié, tout en douceur et en échange, en petit comité, avec un très grand auteur (au propre comme au figuré) dont entendra parlé encore très longtemps… C’est moi qui vous le dit !

photogrid_1475753954133Ma tête de citrouille et moi-même nous vous remercions pour la lecture de cet article !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s