Book #50 : Pars vite et reviens tard de Fred Vargas


Édition : J’ai lu
Genre : Policier
350
pages
Publication : 2013
6.80 €


« Dans la nature, on néglige trop souvent l’extraordinaire puissance de la courge. » (p. 342)

Synopsis
Le commissaire Adamsberg prend les rênes d’une nouvelle affaire criminelle. La peste semble faire son grand retour à Paris… Comme est-ce possible ? Eh bien, un tueur sème des puces pesteuses et les cadavres noirs tombent comme des mouches.

Mon avis
Après avoir été agréablement surprise lors de ma lecture de Temps glaciaires, j’ai décidé de lire Pars vite et reviens tard (acheté à cause de sa jolie couverture et de son résumé intrigant…). L’histoire se déroule de nos jours (début des années 2000) et s’ouvre sur un mode de diffusion d’informations assez atypique, la criée ! En effet, Joss Le Guern, breton et ancien taulard, gagne sa vie en criant à la foule les petit mots et annonces que les gens glisse dans son urne (accompagnés d’une pièce bien sûr). Mais quand à cela s’ajoute la possibilité que la peste noire revienne hantée les rues de Paris, je me suis dis que l’auteure usait des mêmes schémas dans ses romans : l’Histoire se mêle aux enquêtes de police et je dirais même qu’elle les déclenche !
Comme pour le roman lu précédemment, j’ai adoré le caractère du commissaire Adamsberg, ainsi que celui de Danglard :), l’un brusque et l’autre mollasson ! Ils font très bien la paire et se complètent parfaitement. Quant aux autres personnages de l’intrigue, ils sont eux aussi très bien construits (j’aime beaucoup Decambrais ^^). Et bien sûr, comme d’habitude j’ai l’impression, l’on connaît le criminel dès le début, il n’apparaît pas en plein milieu du roman ni ne sort de nulle part, ce que j’apprécie vraiment beaucoup.
Le fait que l’intrigue mélange période médiévale et période actuelle ne m’a absolument pas perturbé. L’atmosphère était à la fois sombre (lorsque le récit se penchait sur le meurtrier) et lumineuse. Et puis, j’ai apprécié le fait que l’auteur développe l’histoire personnelle d’Adamsberg, ce qui nous montre qu’il peut se révéler être un homme sensible et qu’il n’est pas simplement un flic qui résout des affaires criminelles en marchant 10 km par jour !  ..

En conclusion, c’est un roman où l’Histoire rencontre l’action pour vous livrer un récit rythmé et très bien écrit (j’adore la plume fluide et agréable à lire de Fred Vargas, bravooo !!). Adamsberg y est fidèle à lui-même et je vais m’empresser d’acquérir toute la série en fait 😉 (J’ai lu si vous passez par là, une petite réduc’ pour que mon banquier ne décède pas d’un coup ?! ^^).! Et vous, si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ??

Bonne lecture et à bientôt ! IMG_20160427_142543568

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s