Book #26 : Tu me plais de Jacques Expert


Édition : Le Livre de Poche
Genre : thriller
192 pages
Publication : 2015
6.10 €


« Sa fêlure est profonde, très profonde, même s’il parvient sans peine à la dissimuler. » (p. 58)

Synopsis
Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jolie jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal… Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

Mon avis
Le roman nous narre la rencontre inopinée entre Vincent, très beau garçon, et Stéphanie, jeune étudiante, dans un métro de nuit (vers 21h). Pourtant, cette rencontre n’aurait pas dû se produire. La chance (faute ?) au destin (ou au hasard ?) qui en a voulu autrement : Vincent aurait dû se trouver dans le métro précédent et Stéphanie n’aurait pas dû finir aussi tôt son emploi d’hôtesse. Comme quoi, une carte Navigo qui ne passe pas et un invité trop éméché et trop dragueur peuvent changer le cours de notre vie ! Nous savons dès le début à quoi nous attendre, Vincent est “bizarre” (le récit n’aura donc pas pour but d’en apprendre plus sur lui mais bien d’en savoir plus sur Stéphanie…). La faute à sa mère, son enfance misérable à ses côtés. La faute aussi à son père inconnu qui ne sait sûrement pas qu’il existe et pour qui la mère de Vincent n’était qu’un coup d’un soir avant de retourner aux États-Unis. De tout cela découle une aversion pour la gente féminine, qu’il méprise. Mais il semble tout de même irrésistiblement attiré par Stéphanie et la douceur de son cou… Pourquoi ? Résistera-t-il à ses pulsions ? C’est ce que la suite de ce thriller nous raconte…
L’histoire, en 3 parties, est découpée en plusieurs chapitres correspondant aux arrêts du métro de la ligne 1 en direction de “Porte de Vincennes”. Cela permet de stopper la lecture aisément et de ne pas perdre le fil lorsque l’on reprend (j’avoue l’avoir lu en 2 fois pour ne pas le finir trop vite ^^). Plus le métro avance, plus l’attirance que Stéphanie a pour Pierre (nom que lui a donné Vincent) se confirme. L’histoire est tellement bien ficelée que plus on avance dans le récit, plus on a envie de connaître la suite (que va-t-il se passer ? vont-ils quitter le métro ensemble ? leur attirance est-elle réelle ?…). Le suspense va crescendo et on se surprend à vouloir lire de plus en plus vite (rythme du métro oblige) afin de connaître la finalité de ce huis-clos angoissant (je ne verrai plus jamais le métro de la même manière :s).
Les personnages sont plutôt bons, même si Stéphanie m’énerve un peu (beaucoup) car avant que Pierre/Vincent ne la “sauve” de la grosse brute bourrée assise à côté d’elle, elle ne l’avait absolument pas remarqué… Et dès qu’elle le voit, PAF! elle tombe amoureuse de lui en 2 stations de métro quoi ! Le truc pas logique mais bon… c’est ce qui fait que la suite se passe ainsi (ma phrase est-elle vraiment compréhensible ?!). Vincent, quant à lui, est mystérieux, séducteur, menteur pour arriver à ses fins (il ment sur son prénom et son métier pour séduire les filles qu’il croise et qui l’attire) et très profond. C’est un personnage très bien construit, qui fait assez froid dans le dos (car nous en savons beaucoup plus que Stéphanie). L’histoire et son personnage principal jouent donc avec nos nerfs et l’auteur insiste bien sur le hasard des choses. En effet, sans cette suite de coïncidences « qui font souvent le sel de la vie » (p.179), tous les faits relatés ne se seraient pas produits. Comme quoi, tout ne tient qu’à un fil (ou à une lameSPOIL !!) et que tout ce qui peut nous arriver pourrait être totalement différent dans d’autres circonstances… C’est assez fou quand on y pense !
Le gros + du roman, c’est qu’à la fin une petite surprise est cachée
(sous la forme d’un QR code) ! Pour que cette surprise soit compréhensible, il faut bien entendu avoir lu le roman (cela ne sert donc à rien de vous rendre en librairie et de flasher le code pour en connaître le contenu !!) car sinon vous ne comprendrez absolument rien. Ce petit + est donc très plaisant et nous permet d’en savoir un petit peu plus…

En conclusion, plus jamais je ne prendrai le métro sans foulard (ahah !! lisez le livre pour comprendre la blagounette) !! Mais sinon, j’ai franchement A-DO-RÉ ce thriller (vous connaissez peut-être maintenant mon amour infini pour ce genre littéraire) ! La fin m’a laissé “Waw” ! Je découvrais cet auteur et je pense que je vais vite me procurer tous ses autres romans car j’ai apprécié sa plume et sa façon de construire l’histoire (en espérant que les autres soient dans la même veine). En bref, foncez le lire, vous ne serez pas déçu(e) !

Bonne lecture et à bientôt !index

(si vous avez un bouquin à me conseiller, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !)

Publicités

Une réflexion sur “Book #26 : Tu me plais de Jacques Expert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s