Book #21 : Les Contes de Beedle le Barde de J. K. Rowling


Édition : Folio Junior
Genre : recueil de contes de fées
128 pages
Publication : 2009
6,20 €


« la magie cause autant de difficultés qu’elle permet d’en résoudre. » (p. 10)

Synopsis
Recueil de cinq contes de fées connus des sorciers depuis leur tendre enfance. Il contient Le Sorcier et la marmite sauteuse, La Fontaine de la Bonne Fortune, Le Sorcier au cœur velu, Babbity Lapina et la souche qui gloussait ainsi que le très célèbre Conte des trois frères. Chaque conte vous fera sourire ou bien frémir… Ils sont accompagnés d’un commentaire de la main d’Albus Dumbledore qui vous dévoile clefs et détails passionnants qui sauront ravir aussi bien les Sorciers que vous, les Moldus.

Mon avis
Le Sorcier et la marmite sauteuse
Un joli conte montrant qu’il faut aider son prochain quelle que soit sa nature (ses origines), ce qui a aussi un écho dans notre monde de moldus. Ici un vieux sorcier vient en aide à ses voisins moldus qui ont de nombreux soucis (maladie, disparition d’animaux, bébés malades…) mais à sa mort,  son fils refuse de prendre la relève. Cela a pour effet de rendre folle la marmite qui ne lâche pas le fils avant que ce dernier ne vienne en aide aux villageois.
Le commentaire d’Albus Dumbledore sur ce conte montre que comme pour les contes que l’on connaît (Cendrillon, la Belle et la Bête…) la morale est très importante d’où la réécriture de celui-ci par Beatrix Bloxam qui, comme Brutus Malefoy, n’appréciait guère les Moldus.

La Fontaine de la Bonne Fortune  ♥
Un conte très agréable à lire, sur l’espoir et l’amitié. Une fois par an, les sortilèges qui protègent la Fontaine de la Bonne Fortune permettent à un malheureux de tenter sa chance et de se frayer un chemin jusqu’à la fontaine. Trois sorcières, Asha, Altheda et Amata, se rencontrèrent et se lièrent d’amitié en promettant de s’entraider. Après avoir été choisie par une plante grimpante, Asha entraîna ses nouvelles amies dans cette aventure ainsi qu’un chevalier dont l’armure s’était coincée dans la robe d’Amata. Avant de pouvoir attendre la fontaine, les quatre acolytes doivent se soumettre à trois épreuves : payer la preuve de leur douleur, payer le fruit de leur labeur et payer le trésor du passé. Ce conte nous montre que nos efforts sont récompensés et que l’entraide ainsi que l’amitié peuvent nous faire progresser. Il s’agit de l’un de mes contes préférés du recueil (avec celui des Trois Frères, bien sûr ! ^^)
Dans ses commentaires, Albus Dumbledore nous livre quelques secrets sur Poudlard comme l’existence d’une compagnie de théâtre qui a disparue suite à la catastrophique tentative de représentation de cette histoire sur scène… Pas étonnant ^^ ! Et puis comme d’habitude, un Malefoy s’insurge devant une liaison amoureuse entre une sorcière et un Moldu…

Le Sorcier au cœur velu
Ce conte est le plus horrible du recueil, en voulant être indifférent aux sentiments et émotions, le sorcier finit très mal… Un jeune sorcier, voyant ses amis devenir idiot en tombant amoureux, use de la magie noire pour mettre son cœur en sûreté loin de l’amour et des émotions. L’histoire montre l’importance de se côtoyer aux autres, de se lier d’amour ou d’amitié avec quelqu’un pour que notre cœur ne  devienne pas sauvage et inhumain. Elle montre aussi la dangerosité de la magie noire ainsi que ses limites : l’on ne peut pas vivre sans cœur.
Les commentaires d’Albus Dumbledore sont assez brefs à propos de ce conte. Il ne fait aucune digression sur une anecdote quant à Poudlard et aucun Malefoy ne semble l’avoir ennuyé avec ce conte !

Babbity Lapina et la souche qui gloussait
Beedle nous raconte ici l’histoire d’un roi moldu complètement stupide qui pense qu’il suffit d’une baguette et de formules magiques pour être un grand sorcier ainsi que du tour que lui joue Babbity en lui faisant croire qu’elle s’est transformée en arbre. Une jolie petite histoire qui nous montre les limites de la magie (un Moldu ne peut pas la pratiquer, on ne peut pas ressusciter un mort) mais aussi que la tolérance de l’autre doit se faire dans les deux sens (tant que Babbity ne montre pas ses pouvoirs, le roi la tolère mas lorsqu’il apprend ce qu’elle est il veut la faire tuer donc pour se défendre Babbity le menace d’une malédiction).
Dumbledore, dans son commentaire sur ce conte, nous répète qu’il est impossible de ramener un corps mort à la vie. Il nous rappelle aussi que les Animagi sont très rares (perte de temps pour les sorciers car beaucoup d’entraînements et d’études à faire).

Le Conte des trois frères  ♥♥♥
Aah ! L’un de mes contes préférés du recueil de Beedle !! L’histoire, je pense que tout le monde (ou presque) la connaît, ce sont trois frères sorciers qui font apparaître un pont au-dessus d’une rivière profonde, mais la Mort, furieuse qui trois victimes lui échappent, leur barre le passage. Rusée, elle les félicite et leur propose une récompense : le premier frère demande une baguette puissante et invincible (la Baguette de Sureau), le deuxième le pouvoir de ramener les mort à la vie (la pierre de résurrection) et le dernière de quoi quitter le lieu sans que la Mort puisse le suivre (la Cape d’Invisibilité). Le texte n’est pas tout à fait le même que dans la version française du film mais le plus important est là ! Ce conte nous montre que personne n’échappe bien longtemps à la Mort en usant de la violence ou de la nécromancie car seul le troisième frère (le plus sage) meurt de vieillesse.
Le commentaire de Dumbledore est très intéressant car en connaissant l’histoire du dernier tome de Harry Potter, on sait qu’il ment au lecteur en parlant de légende afin que personne n’ait l’envie de se mettre à la recherche des reliques de la Mort. Ou bien il dit la vérité, mais dans ce cas qu’a-t-il légué à Harry ?!

En conclusion, ce recueil de cinq contes est absolument à lire si vous êtes « fan » de l’univers de Harry Potter. Vous y retrouverez de la magie, des sortilèges et des objets magiques bien connus. Chaque petit conte possède sa propre morale, valable aussi bien pour les sorciers que pour nous, simples Moldus ! J’ai franchement adoré ces contes (deux en particuliers 😉 ) que j’ai lu sur 5 cinq jours pour prendre le temps de les savourer ^^ !

Bonne lecture et à bientôt !

IMG_20160308_171639749

(si vous avez un bouquin à me conseiller, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !)

Publicités

3 réflexions sur “Book #21 : Les Contes de Beedle le Barde de J. K. Rowling

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s